Historique

Un peu d’histoire….

Situation géographique

Marboz est un village Bressan de 2300 habitants situé sur l’axe Bourg-Louhans : 15 km au nord de Bourg-en-Bresse, 35 km au sud de Louhans, 35 km à l’est de Mâcon.
« Ch’té pô d’Marboz, faut t’n’allô » , une maxime connue qui a longtemps précédé les Marboziens dans toute la région Rhône-Alpes. Pour l’anecdote, signalons qu’elle aurait été lancée par les paysans marboziens qui défendaient l’accès nord à la ville de Bourg contre les envahisseurs francs-comtois au 17 ème siècle.
« Si tu n’es pas de Marboz, il faut t’en aller » : le club marbozien a prouvé depuis de nombreuses années qu’il savait se montrer des plus accueillants, en témoignent les nombreuses victoires de toutes ses équipes aux challenges du fair-play et surtout aux différents challenges de la sportivité.

Le temps des pionniers : montées en cascade

Il semblerait que ce soit en 1950 que le club ait été créé : le District demandait au PV du 10/10/1950 la composition du bureau du club et le priait, comme dix-sept autres clubs, de régler ses cotisations (800 francs de l’époque) avant le 16 octobre sous peine de suspension. Le 8/10, Pont-d’Ain-Marboz 8-0 ; le 15/10, Viriat 2-Marboz 3-3; puis sont programmés ES St-Denis-Corgenon 3-Marboz le 29/10 et Marboz-St-André/Vieux-Jonc le 5/11… mais le club est suspendu pour ne pas avoir réglé son dû à dater du 24/10… puis termine finalement le championnat de 3ème série, à la sixième place sur huit.
Lors de la saison 51/52, Marboz termine 5ème sur 8 de la poule C de 3ème série dominée par St-André/Vieux-Jonc. En 52/53, l’équipe évolue en 4ème série de Bresse et termine 8ème sur 10. Le 3 mai 1953, le club organise son tournoi de sixte, sans doute la première édition !

Si aucune équipe n’était engagée en championnat en 1953/54, une équipe de Marboz disputait le championnat de Bresse, saison 1954-1955, en poule C de 4ème série. Outre Marboz, la poule était composée de St-Trivier-de-Courtes, Lescheroux, Cormoz, St-Jean/Reyssouze,Marsonnas et Coligny. Le championnat a débuté le 10 octobre pour prendre fin le 20 mars 1955. A l’issue des matchs aller, Marboz occupait la dernière place, avec six défaites en six matchs, dont un 8-0 contre Cormoz le 28 novembre 54 et surtout un 19-0 contre St-Trivier le 19 décembre ! Classement final : Cormoz 1er et Marboz est forfait général depuis le 24 janvier 55, suite au courrier de Paul Desliod, président de l’UNION SPORTIVE de MARBOZ. Le club écope d’une amende de 3 000 francs.
Pour la saison 1955/56, l’US Marboz figure dans le calendrier de début de saison, mais ne dispute aucun match…Il faut dire d’ailleurs que le club n’avait pas payé les droits d’engagement et était menacé d’amende !

(Merci encore à Hervé Morard pour ces précieuses informations) 

Article du Progrès de l’Ain du 4 mai 1966

Après ces débuts ratés, notre club va véritablement naître en 1966 sous l’impulsion de son premier président, Fernand Piguet , et de son équipe dirigeante. Le club va alors débuter au plus bas niveau (4 ème série de Bresse) avec deux équipes Seniors (et une équipe minimes-cadets en jeunes) pour connaître 5 montées successives jusqu’en Promotion d’Excellence (à l’époque 1 ère division).

Les rencontres se disputaient alors sur le « stade » de La Bottière : un abri surélevé en planches et en tôles servait de vestiaires. Pas d’électricité et pour l’eau, le Sevron était tout proche… si proche d’ailleurs qu’il emporta nombre de ballons les jours de fortes eaux. Au printemps 1971, on inaugura le stade municipal actuel. Côté joueurs, c’était l’époque des frères Piguet, Pochon, Millet, des Guillermin, Gavand, Pradeau, Bersot, Michon, Poupon, Desliod, auxquels viendront se joindre un étudiant breton, Hervé Le Berre et l’instituteur J.Paul Rattoni.

Les années difficiles : dix ans de stagnation pour les seniors

Après cette progression ultra-rapide du club dans la hiérarchie départementale, vont venir des saisons plus difficiles. Les joueurs-cadres ont vieilli, arrêté ou émigré sous d’autres cieux pour raisons professionnelles ; la nouvelle génération est sans aucun doute moins talentueuse que sa devancière. Bref, tant bien que mal selon les saisons, l’équipe fanion se maintient en 1 ère division de district ( auj. Prom d’Excellence). Jeannot Descombes est devenu le nouveau président, des entraîneurs se succèdent sans grande réussite.

Mais depuis 1974, sous l’impulsion de deux jeunes joueurs seniors, Patrick Fèvre et Jacky Moiraud, les jeunes pousses du club sont pris en charge avec de plus en plus de sérieux. Et les résultats ne tardent pas à se faire sentir : les Minimes sont champions de Bresse en 1974, les mêmes, champions Cadets en 1976. De ce groupe, Denis Névoret part rejoindre Louhans-Cuiseaux où il deviendra titulaire à la grande époque du club alors en D2.

La relance : début des années 80

Un nouveau président arrive, Maurice Morel , ainsi qu’un nouvel entraîneur issu du club, Pierre Pochon. Pour entamer la saison 80-81, le club enregistre la signature de Pierre Michel, ex avant-centre de Bourg-Péronnas et de Christian Névoret, de retour au club après être passé à Louhans-Cuiseaux. A l’issue de la saison, l’équipe première accède pour la 1 ère fois de sa courte histoire à la Promotion de District de l’Ain (auj. Excellence).

C’est durant la saison 81/82 que sont inaugurés les nouveaux vestiaires à leur emplacement actuel.

Au cours de cette même saison, l’équipe 1 des Poussins rate de peu la participation à la finale nationale de la coupe des Poussins : elle n’est éliminée qu’aux tirs au but en demi-finale régionale par l’Olympique Lyonnais, qui remportera ensuite la finale nationale. Dans cette équipe, coachée par Patrick Fèvre, on trouve Xavier Berthier, Nicolas Michon, François Névoret, Stéphane Merlin, Nicolas Moiraud …

En fin de saison 83-84, l’équipe 1 est reléguée en Promotion d’Excellence alors que Pierre Pochon devient le quatrième président de l’ESBM.

Dans le même temps, l’équipe des Cadets est sacrée championne de District avec un groupe de joueurs entraîné depuis six ans par Jacky Moiraud. On y trouve quelques joueurs toujours sur la brêche vingt ans plus tard, comme dirigeants, éducateurs ou même joueurs : Laurent Moiraud, Claude et J.Joseph Névoret, Hervé Prompt, Hervé Pochon, Claude Rochet, Alain Moninot et Denis Gavand ; Eddie Richard, Raphaël Morin et le capitaine François Michel complétaient ce groupe.

Jacky Moiraud prend alors en main l’entraînement des Seniors pour la saison 84-85. Pour le groupe 1, il fait confiance aux jeunes du club qu’il connaît bien et obtient la remontée en Excellence en fin de saison 85.

Les Cadets évoluent une saison en championnat de Ligue, mais ne peuvent s’y maintenir.

L’âge adulte : le niveau régional

1 er épisode.

En mai 86, Marboz termine 2 ème en Excellence et, à la suite de 3 matchs de barrage successifs aux déroulements invraisemblables (contre le FO Bourg d’abord, puis en triangulaire contre Meythet et Donzère, victoire par 3 fois aux tirs au but) gagne son billet pour le championnat de Promotion d’Honneur Régional . C’est un tournant pour le club : Pierre Pochon , le président, met en place une solide structure dirigeante basée sur la confiance mutuelle et la convivialité, des notions fondatrices confortées par son successeur Jean-Paul Merlin (en 1988) et qui sont toujours prédominantes aujourd’hui.

Pendant 5 saisons encore, J. Moiraud va entraîner les Seniors : l’équipe 1 poursuit son bonhomme de chemin en PHR, incorporant des recrues des clubs alentours, Foissiat, St-Etienne-du-Bois ou Viriat pour appuyer les joueurs formés au club, alors que la réserve accède à la Promotion d’Excellence. Il met un terme à ses fonctions en mai 91.

Pour lui succéder, le club fait appel à Gilles Poncin. Malheureusement, l’équipe 1 redescend en District à l’issue de la saison 91-92.

2 ème épisode.

Pour repartir en District pour la saison 92-93, Denis Névoret, qui était revenu comme joueur la saison précédente, franchit le cap et devient le nouvel entraîneur des Seniors. Avec lui va débuter une nouvelle aventure.

1992-1993 : champion d’excellence de District, montée en PHR . Finaliste de la coupe Emile Faivre.

1993-1994 : en PHR, une saison de réacclimatation pour les joueurs.

1994-1995 : le club édite son premier calendrier. Deux attaquants viennent renforcer l’effectif : Raphaël Mutin de Polliat et Olivier Luzy de Foissiat. On n’a pas fini d’entendre parler d’eux…En 7 saisons à la pointe de l’attaque de la première, ils vont inscrire à eux deux 138 buts en championnat (Mutin 71 et Luzy 67).

Cette saison-là, les 5 équipes seniors terminent toutes dans les 5 premiers de leur championnat, l’équipe 1 ratant les barrages de montée pour 1 point.

1995-1996 , la saison à marquer d’une pierre blanche : début de l’Entente cantonale avec les clubs de Domsure-Beaupont et Coligny pour les catégories 13, 15 et 17 ans.

L’équipe 1 termine 1 ère de sa poule et accède pour la première fois en Honneur Régional. La réserve accède pour la 1 ère fois à l’Excellence de District.

1996-1997 : en HR, l’équipe 1 termine à la 4 ème place.

1997-1998 : l’équipe 1 redescend en PHR ; montée pour les équipes 4 et 5 ; équipe 2 finaliste de la Coupe Faivre.

1998-1999 : remontée de l’équipe 1 en HR.

L’équipe 2 monte en PHR : le club devient le 2 ème dans la hiérarchie départementale derrière Bourg-Péronnas.

1999-2000 : équipe 1 en HR ; équipe 2 en PHR (termine 10 ème , mais est maintenue grâce à son fair-play). L’équipe 4 remporte la dernière édition de la coupe Mollard (coupe de Bresse). Le club compte cette saison une 6 ème équipe seniors qui remporte même le challenge de l’Offensive du District. Elle existera pendant trois saisons.

2000-2001 : équipe 1, maintien en HR ; équipe 2 redescend en District, mais remporte la 1 ère édition de la coupe de l’Ain nouvelle formule (1 à 0 contre Lagnieu). 16 joueurs se voient offrir un séjour d’une semaine aux Baléares. Equipe 3, montée en Promotion d’Excellence. Equipe 4 montée en 1 ère division de District.

Après 12 années de présidence, J-Paul Merlin cède la place à Christian Névoret.

2001-2002 : maintien pour toutes les équipes. L’équipe 1 est finaliste de la Coupe de l’Ain, battue par Bourg-Péronnas 2.

Denis Névoret, malgré 10 années remarquables à la tête des Seniors, est obligé de cesser ses fonctions car le club ne serait pas en règle avec le statut des éducateurs.

3ème épisode.

2002-2003 : réorganisation au niveau des Seniors : Jacques Theppe devient l’entraîneur du groupe 1-2 ; Denis Névoret prend en charge l’entraînement des équipes 3-4-5. Tous deux sont secondés par Daniel Massa. Maintien pour toutes les équipes, acquis lors de la dernière journée pour la 1, la 3 et la 4. Que d’émotions !…
L’équipe 1 remporte la 3ème édition de la Coupe de l’Ain contre Belley aux tirs au but.

2003-2004 : deux recrues marquantes pour le club : Didier Collet arrive de Bourg-Péronnas, meilleur buteur de CFA la saison dernière ; Xavier Lacraz arrive de Viriat où il était entraîneur- joueur, après avoir évolué longtemps à Plastic Vallée. L’équipe 1 termine 2ème à égalité avec St-Jean-de-Maurienne derrière la réserve de Croix-de-Savoie. Elle remporte encore la Coupe de l’Ain, cette fois contre Lagnieu, encore aux tirs au but…
Les 4 autres équipes seniors se maintiennent, sans éclat particulier.

2004-2005 : la saison historique ! montée pour la 1 en Honneur Rhône-Alpes, la 2 championne de District monte en PHR, la 5 en position d’accession, 3 et 4 se maintiennent. Agrandissement du terrain d’honneur pendant l’été et projet d’installation d’un éclairage homologué. En mars 2005, mise en place du site Internet du club.

2005-2006 : dans une poule d’honneur de 15 équipes, l’équipe 1 lutte toute la saison pour le maintien, mais est réléguée pour un petit point. Que de regrets !
L’équipe 2 se maintient in extremis lors de la dernière journée, à l’issue d’une saison marquée par des incidents lors du match aller contre Viriat. Maintien sans problème pour les équipes 3, 4, 5.
A la fin de la saison, J. Theppe cesse comme prévu ses fonctions. C’est Didier Collet qui est sollicité pour prendre le relais.
En mai 2006 est inauguré le nouvel éclairage du terrain d’honneur.

2006-2007 : l’inter-saison est marquée par de nombreux départs ou arrêts. Dès l’été, la construction de l’ensemble vestiaires-club house-tribune est lancée. La saison débute avec 4 équipes seniors seulement, ce qui n’était plus arrivé depuis longtemps.
La saison noire… Descente pour les 4 équipes seniors : l’équipe 2 pour 1 point, l’équipe 1 également, surtout pour avoir été lourdement et injustement pénalisée, tout en terminant à la 8ème place d’une poule de 13 !
Les sourires de la saison viendront de l’annonce au club par le District de la labellisation de notre école de foot et de la mise à disposition du complexe vestiaires-tribune. Les 40 ans du club sont fêtés le 23 juin : une journée très réussie.

2007-2008 : malgré la descente, le club enregistre l’arrivée de deux renforts de choix, Jérôme Tonnetot (ex FCBP et Lyon-Duchère) et Romain Maclet (FCBP). Dans une poule difficile, l’équipe 1 domine son sujet pour terminer à la 1ère place et retrouver logiquement l’Honneur Régional . En Excellence, l’équipe 2 souffre toute la saison avant d’assurer son maintien à l’avant-dernière journée. Maintien facile pour l’équipe 3 et sauvetage de l’équipe 4 après championnat par les instances du District. Fin de parcours pour Denis Névoret qui cesse ses fonctions d’entraîneur, mais reste responsable de la commission technique seniors.

2008-2009 : en tête de sa poule pendant les trois-quarts de la saison, l’équipe 1 termine finalement 4ème : la faute à son indiscipline (2pts de pénalité), aux blessures et à des conditions d’entraînement toujours difficiles. Comme la saison précédente, l’équipe 2, longtemps à la peine, n’assure son maintien qu’en fin de saison ; comme l’équipe 3 qui attend même la dernière journée pour se sauver et se maintenir en 1ère Division qui va passer de 4 à 3 poules de 12. Enfin, pas de recours cette fois pour l’équipe 4 qui descend, trahie par le manque d’assiduité d’un certain nombre de joueurs.
Le grand sourire de la saison vient de l’équipe 18 ans qui accède au championnat de Ligue (et atteint le 6ème tour de la Gambardella) sous la conduite de Freddy Morel, coach du groupe, qui clôt brillamment sa première saison comme salarié du club.

2009-2010 : pour la première fois de son histoire, notre club atteint le 8ème tour de la coupe de France. Le 12 décembre, l’équipe fanion est éliminée à Raon-l’Etape, équipe de CFA, 6 à 1. En championnat d’HR, l’équipe doit attendre la 21ème journée pour assurer son maintien, payant un lourd tribut aux blessures. L’équipe 2, grâce à l’imperméabilité de sa défense, termine en milieu de tableau d’Excellence , comme l’équipe 3 en 1ère division. Bon parcours de l’équipe 4 en 3ème division. La saison des U19 en Ligue a été une réussite : l’équipe de Freddy Morel et Claude Moninot, longtemps invaincue, termine finalement 5ème et s’avère porteuse d’espoir pour l’avenir du club. Le 13 juin, notre club organise la 22ème édition du Challenge U11 du Conseil Général de l’Ain.

2010-2011 : une saison difficile dans l’ensemble. L’équipe 1, à la peine toute la saison en HR, n’assure son maintien que lors de la dernière journée, tout comme l’équipe 3, alors que l’équipe 4 a attendu l’avant-dernière pour faire de même. L’équipe U19, avec seulement 4 victoires et 3 nuls sur 26 matchs, redescend en District.
Le rayon de soleil de la saison vient de l’équipe 2 qui accède de nouveau à la PHR après une remarquable saison : 2ème du championnat derrière St-Denis, invaincue à l’extérieur, et 1/2 finaliste de la coupe de l’Ain (éliminée aux t.a.b par St-Denis), sous la conduite de Manu Maître et Fred Bilon, ce dernier mettant d’ailleurs fin à ses fonctions après un long bail avec l’équipe réserve.
A l’issue de la saison, Didier Collet n’est pas reconduit dans ses fonctions. Il cède la place à Freddy Morel.

2011-2012 : encore une saison difficile. Comme la saison précédente, l’équipe 1 n’a guère décollé du bas de classement, terminant 9ème exaequo et se faisant rapidement éliminer en coupe de France. En PHR, l’équipe 2 n’est pas parvenue à se maintenir pour deux points, souffrant surtout de la jeunesse de son effectif. Elle s’incline en finale de la coupe de l’Ain aux tirs au but contre St-André-d’Huiriat. L’équipe 3, très irrégulière, assure l’essentiel, le maintien. L’équipe 4 accède de nouveau en 2ème division après une saison très réussie.
Manu Maître quitte le club en fin de saison pour rejoindre Viriat : il est remplacé par Lilian Coudurier-Curveur.

2012-2013 : une nouvelle saison délicate. L’équipe 1, en grosse difficulté jusqu’en mars, réussit une remarquable série pleine de promesses en avril-mai et termine en milieu de tableau. Eliminée au 6ème tour de la Coupe de France par Vénissieux Minguettes. L’équipe 2, pour avoir raté ses deux reprises aller et retour, manque de peu le wagon de la remontée. Comme la première, l’équipe 3, presque condamnée à la trêve, réussit un sans-faute au retour pour se maintenir aisément. L’équipe 4, jamais dépassée mais trop souvent battue, retrouve la 3ème division.
Freddy Morel quitte le club pour rejoindre le FCBP. Il est remplacé par Pierre Saunier, alors que Jean-François Zanol prend en charge la réserve.

2013-2014 : pour l’équipe 1, la saison se déroule sans fait majeur, dans le milieu du tableau. On retiendra le magnifique parcours en coupe de France, terminé au 7ème tour contre le Sporting Toulon (0-1) devant un public record. L’équipe 2 a vécu une saison contrastée. Elle est dernière à la trêve dans une poule de 13, et les dirigeants décident alors de confier l’équipe à Simon Noël. L’équipe ne perd alors plus aucun match et termine championne d’Excellence devant Montréal, après avoir rejoué son match contre Nantua bien après la fin du championnat. Elle remonte donc en PHR. L’équipe 3 assure son maintien en 1ère division, alors que l’équipe 4 a souffert d’un manque d’effectif en fin de saison.
C’est aussi la fin d’un long bail de président pour Christian Névoret, remplacé par une doublette de co-présidents, Jean-François Moninot-Philippe Chevillard. Claude Moninot prend en charge l’entraînement des Seniors et le coaching de l’équipe première, assisté d’Olivier Couturier.

2014-2015 : la saison débute par l’inauguration du stade au nom de Fernand Piguet, 1er président du club. Une bonne saison pour l’équipe 1 qui atteint son objectif initial en terminant 4ème de sa poule de HR et atteint le 6ème tour de la coupe de France (éliminée à Ain Sud (Honneur) sans démériter). Une nouvelle fois, sans être surclassée, l’équipe 2 ne parvient pas à se maintenir en PHR. L’équipe 3 souffre toute la saison pour arracher son maintien lors de l’avant-dernière journée. L’équipe 4 effectue une saison correcte sans connaître de problèmes.

2015-2016 : une saison sans fait majeur. L’équipe 1 assure son maintien à l’avant-dernière journée et sort de la coupe de France au 6ème tour contre le FC Grenoble. Les trois autres équipes se maintiennent. Participant pour la 1ère fois au championnat de District, les féminines terminent à la dernière place. Les U19 ratent de peu l’accession à la Ligue.

2016-2017 : après une élimination dès son entrée en coupe (à Ain Sud), l’équipe 1 va réaliser une saison presque sans faute, se hissant en tête de poule dès février après son match aller en retard pour ne plus quitter la pôle position. Elle  devance la réserve de Villefranche qui termine à deux points après un dernier superbe match qui a vu s’affronter les 2 équipes (0-0)devant un public record en championnat. La montée est acquise pour le championnat Régional 1 qui remplace le championnat Honneur après la fusion des ligues Auvergne et Rhône-Alpes. Si l’équipe 2 fait une saison moyenne, la 3 réalise un super parcours, terminant 1ère de sa poule devant PRF. Elle accède au championnat Départemental 2, ex Promotion d’excellence. L’équipe 4 réalise une saison pleine, terminant en milieu de tableau, alors que les Féminines, désormais associées au CS Viriat, affichent des progrès notables.

2017-2018 : une nouvelle fois, l’équipe 1 ne sera restée qu’une saison au plus haut niveau régional terminant à la 13ème place alors qu’il ne manquait pas grand chose pour le maintien. En coupe, elle est rapidement éliminée par le FC Annecy (N2). Parmi les autres équipes Seniors, la 3 réalise un excellent parcours en D2 et la 4 accède à la D4 au bout du suspense et une superbe saison. Même la 5, sans le vouloir, accède à la D5 grâce à des résultats réguliers. En championnat du Rhône, l’entente féminine continue son apprentissage.

A l’issue de la saison, Claude Moninot cède le poste d’entraîneur à Nicolas Schonard.

Classement saison par saison de l’équipe 1 en Ligue Rhône-Alpes depuis la première saison en 86-87.VOIR